Mercredi 29 juin

Mercredi 29 juin 2016 à 20h – Eglise Saint-Géry (Braine-le-Comte)

 

ETE MUSICAL D’HORRUES

Orchestre Philharmonique Royal de Liège

Sous la direction de Karel Deseure

 

Créé en 1960, l’Orchestre Philharmonique Royal de Liège (OPRL) est la seule formation symphonique professionnelle de la Belgique francophone. Soutenu par la Fédération Wallonie-Bruxelles (avec le concours de la Loterie Nationale), la Ville de Liège et la Province de Liège, l’OPRL se produit à Liège, dans tout le pays et dans les grandes salles d’Europe. Sous l’impulsion de ses Directeurs musicaux Fernand Quinet, Manuel Rosenthal, Paul Strauss, Pierre Bartholomée, Louis Langrée, Pascal Rophé et Christian Arming (depuis 2011), l’OPRL s’est forgé une identité sonore au carrefour des traditions germanique et française. À une volonté marquée de soutien à la création, de promotion du patrimoine franco-belge, d’exploration de nouveaux répertoires s’ajoute une politique discographique forte de plus de 80 enregistrements. Depuis près de 15 ans, l’OPRL a pris le parti d’offrir le meilleur de la musique au plus grand nombre, avec des formules originales comme les Music Factory, les Samedis en famille ou les Concerts du chef. L’OPRL est également soucieux de son rôle citoyen tout au long de l’année, en allant vers des populations plus éloignées de la culture classique. Ses saisons permettent d’inscrire des collaborations importantes et régulières avec les autres formations orchestrales de Belgique ou d’Europe et tous les acteurs culturels majeurs du quotidien.

 

KAREL DESEURE, DIRECTION

Le jeune chef d'orchestre belge Karel Deseure a fait ses débuts avec succès en 2013 dans l'Orchestre Symphonique des Flandres avec la Cinquième Symphonie de Beethoven. Il s'ensuit alors des invitations de différents orchestres. Entre temps, il a été invité par l’Orchestre de la Résidence de la Haye, Philharmonie ZuidNederland, de Filharmonie (Anvers), Brussels Philharmonic, Ludwig, l’Orchestre Philharmonique de la Radio néerlandaise, l’Orchestre Philharmonique d’Arnhem, le Luzerner Sinfonieorchester, l’Orchestre Philharmonique Royal de Liège et l’Orchestre Symphonique des Flandres.

????????????????

Lorenzo Gatto – violon - Belgique

Lorenzo Gatto obtient, à 17 ans, son diplôme supérieur de violon avec la plus grande distinction au Conservatoire Royal de Musique de Bruxelles, dans la classe de Véronique Bogaerts. Il se perfectionne par la suite auprès de Herman Krebbers en Hollande et de Augustin Dumay à la Chapelle Musicale Reine Elisabeth.

Révélé aux yeux de la critique internationale par son 2e Prix et Prix du Public au Concours musical international Reine Élisabeth 2009, Lorenzo Gatto a aussi décroché plusieurs autres prix, dont le 1er Prix et Prix du Public au Concours international RNCM de Manchester (18 ans) et le 1er Prix au Concours international Andrea Postacchini en Italie (16 ans). Il se produit régulièrement avec des orchestres de renom dans le monde entier. Par ailleurs, il forme avec ses amis violonistes Hrachya Avanesyan et Yossif Ivanov un trio décalé baptisé Trilogy.

Mercredi 29 juin 2016 | Eglise St-Géry (Brane-le-Comte) | Orchestre Philarmonique Royal de Liège - Lorenzo Gatto

Eglise St Géry

Rue de l’Eglise, 1 à 7090 Braine-le-Comte

 

Ce bâtiment de type gothique hainuyer (reprise et amplification d’une construction romano-ogivale du XIIIème siècle) est l’un des plus beaux édifices de la ville. L’église se situe le long du tracé Nord du rempart, à proximité des vestiges de l’ancien donjon. Son imposante tour grise est renforcée aux angles par des tourelles polygonales et sa nef est complétée d’une succession de chapelles adjacentes. Cette église contient un ensemble d’œuvres religieuses des XV et XVIèmes siècles. Cet édifice est intéressant à plus d'un titre. Chacun, selon sa sensibilité, pourra y trouver matière à émerveillement : l'architecture, les matériaux utilisés, les voûtes, les bas-reliefs, les icônes, les œuvres de la Renaissance, les statues, les polychromes, etc. Dans la nef, une statue mérite votre attention; il s'agit de celle de Saint-Christophe. Elle date du XVe siècle. Du haut de ses 4,85 mètres, ce Saint-Christophe en chêne massif et sculpté, impressionne par le sentiment de puissance qu'il dégage. Au cours des siècles, Saint-Christophe fut vénéré par des millions de voyageurs de passage à Braine-le-Comte et désireux de se placer sous sa protection. Maxellende, Prospérine et Dindin, sont les noms des cloches qui dominent l'édifice à plus de 40 mètres de hauteur. Ces multi-centenaires partagent le clocher avec un superbe carillon de 48 cloches. Ce cadre particulier accueille à l’occasion des concerts de musique classique. L’intérieur de l’édifice est accessible au public en journée.

IMG_3923

Eté musical d’Horrues

Né du plus fou de tous mes rêves, l’Eté musical d’Horrues voit le jour en 1993 avec la complicité du pianiste Mikhaïl Rudy.

Le berceau en sera l’église Saint-Martin d’Horrues, lieu idéal pour le piano et la musique de chambre, qui verra défiler les plus grands artistes.

Pendant vingt ans, sous le signe de l’exigence, des moments de grâce, de grâce pure !

Des moments de beauté qui nous ont emmenés au paradis.

En 1998, j’y ai adjoint un concert symphonique à Braine-le-Comte.

 

C’est Louis Langrée, qui, le premier, a joué à Braine-le-Comte.

L’Orchestre Philharmonique Royal de Liège y sera très souvent programmé avec et après Louis Langrée.

Depuis 2013, 21ème année, l’Eté musical d’Horrues s’est recentré à Braine-le-Comte avec un concert symphonique.

En 2016, Lorenzo Gatto et l’OPRL toujours, dirigé par Karel Deseure.

La musique, les musiciens, ma passion, l’Eté, et … le Printemps musical de Silly, sous la houlette de Christian Leclercq, que je remercie de tout cœur.

Anne-Marie Potvin