Samedi 30 avril

Samedi 30 avril 2016 à 20h – Eglise de Silly

Young Belgian Strings – ensemble à cordes – Belgique

Sous la direction de Dirk Van de Moortel

 

Le Young Belgian Strings est un orchestre de chambre composé de 23 jeunes talents issus des différentes classes d’instruments à cordes de tous les Conservatoires Royaux et Hautes Ecoles de Musique de Belgique.

Ses objectifs sont : donner à ces étudiants l’occasion de se rencontrer, d’échanger leurs expériences, de parfaire leur apprentissage, de se produire sur les plus prestigieuses scènes internationales et de se préparer pour une future carrière dans les grands orchestres mondiaux.

Le Young Belgian Strings est accessible aux élèves de Bachelor 1 à Master 2.  Y.B.S. bénéficie du soutien d’un parrain de renommée internationale en la personne du violoniste Lorenzo Gatto, deuxième lauréat du Concours Musical International Reine Elisabeth de Belgique.

Un projet réalisé avec le soutien du Fonds Prince Philippe

Le dimanche 31 janvier 2016, Sa Majesté la Reine a assisté au concert de gala des Young Belgian Strings à Flagey à Bruxelles. Par sa présence, la Reine souhaite soutenir des jeunes talents et stimuler l’intérêt des jeunes pour la musique classique.

 

Dirk Van de Moortel

 Dirk Van de Moortel est violoniste au sein du pupitre des premiers violons de l’Orchestre National de Belgique. Il y encadre régulièrement les élèves des Académies et des Conservatoires appelés à se produire avec l’orchestre dans le cadre des différents projets pédagogiques. Il se produit également avec divers ensembles de musique de chambre de l’ONB, le Duo Romanza, le Trio Baroque Amaryllis, le Bel Orchestra et de nombreuses autres formations en Belgique et à l’étranger aussi bien en musique classique qu’en musiques du monde ou en jazz. Dirk Van de Moortel est aussi professeur de violon et de musique de chambre. Il a mené un grand nombre de jeunes violonistes talentueux avec succès aux portes de nos Conservatoires Royaux. Lorenzo Gatto en est le plus bel exemple. Ses masterclasses de violon et de musique de chambre lors de divers stages, en Belgique et à l’étranger, connaissent un réel succès.

 

Young Belgian Strings

Concert enregistré par

LOGO_M3_Q_15

Tobias Feldmann – violon – Allemagne

Quatrième lauréat (*) du Concours musical international Reine Elisabeth 2015, Tobias Feldmann a été formé à la Hochschule für Musik de Wurtzbourg, qu’il intègre à l’âge de huit ans. Il est admis, en 2010, dans la classe d’Antje Weithaas à la Hochschule für Musik Hanns Eisler de Berlin. Lauréat de nombreux concours nationaux et internationaux, il remporte, en 2011, le 1er Prix ainsi que le Prix du Public du Concours International Henri Marteau. L’année suivante, il est lauréat du Concours International Joseph Joachim à Hanovre et obtient le Prix de la Fondation Marie-Louise Imbusch. Sur scène, on a pu l’entendre, invité par le Goethe-Institut, et également en Thaïlande, au Vietnam et en Tunisie, ainsi qu’au Festival de Schleswig-Holstein, au Ludwigsburger Schlossfestspiele, au Festspiele Mecklenburg-Vorpommern. Il a joué avec des orchestres tels que l’Utah Symphony, le Münchener Kammerorchester ou le NDR Radiophilharmonie de Hanovre. En 2014, il publie son premier CD (Genuin).

(*) Prix du Gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles

PROGRAMME :

Béla BARTOK (1881 - 1945)

Danses roumaines pour orchestre à cordes

Franz SCHUBERT (1797 - 1828)

Rondo en la majeur pour violon et orchestre à corde

soliste : Tobias Feldmann au violon

Maurice RAVEL (1875 - 1937)

Tsigane arr. D. Walter pour violon, harpe et orchestre à cordes

solistes : Tobias Feldmann au violon

Marjolein Vernimmen à la harpe

Antonin DVORAK (1841 – 1904)

Sérénade en mi majeur op.21 pour orchestre à cordes

Samedi 30 avril 2016 | Eglise de Silly | Young Belgian Strings et Tobias Feldmann

Eglise de Silly

Place communale à 7830 Silly

 

L’abbaye de Ghislenghien fit rebâtir voilà 200 ans l’église de la Vierge-Marie, à Silly. Les travaux de restauration débutèrent déjà avant la Seconde Guerre Mondiale : le plâtre qui recouvrait le plafond et les colonnes de l’édifice fut enlevé, dégageant ainsi les voûtes en briques et les piliers en pierre bleue. L’église y gagna en beauté et en naturel. Plus tard, le chœur fut transformé, on y installa un nouvel autel en pierre bleue en remplacement du maître-autel du fond de l’église.

SIL_311